Vert d'Horizon  >  Comportement de l'arbre  >  L’arbre et la spirale

Lorsqu’on l’aperçoit, c’est selon, horreur pour le scieur mais enchanteur pour le promeneur!

L’écorce spirale:

 

Lorsque les fibres du bois ont un angle supérieur à 10° avec la verticale, ce dernier finira plutôt en papier sur un cahier à spirales ! Effectivement le bois n’est plus utilisable pour, un rôle « noble » en planches, elles finiraient pas se déformer en séchant. De l’extérieur cela peut se voir sur l’écorce, si elle suit un trajet torsadé sur l’axe du tronc.

Mais pas forcément! On a trois types de spirales, qui peuvent même être trois stades sur un même individu au cours de sa croissance. Le premier type est très courant mais invisible, car l’écorce reste rectiligne, tandis que les fibres internes s’inclinent faiblement. Le deuxième type, les fibres mais également la couche externe se spiralent, quelques essences en ont fait une spécificité. (Eucalyptus, châtaigner ..etc). Le troisième type est un peu plus rare (mais on peut le rencontrer dirait Steven Spielberg) le tronc se torsade véritablement à l’image d’une corde toronnée. Il sera visible sur de vieux sujets, souvent croissants en milieu difficile et aride, des falaises ou déserts.

 

Le sens de la spirale:

 

Ce phénomène n’a pas de préférence, et peut-être orienté aussi bien vers la droite ( on parle d’arbre dextrogyre) que vers la gauche (arbre lévogyre). Par conséquent, contrairement à une certaine croyance, la force de Coriolis n’a aucune influence sur cette singularité. Pas plus qu’elle en a sur le sens d’évacuation de l’eau dans vos canalisations. Rapport au lavabo se vidant dans l’hémisphère sud dans le sens inverse de celui de l’hémisphère nord, faux!

Au cours de son existence, l’arbre peut changer d’orientation. Il a été prouvé que fréquemment,  les conifères dextrogyres pendant leur jeunesse passaient lévogyre en se maturant.

 

Et pour quoi tout ça ?

Des fois pour rien, l’orientation est tout simplement déterminée par les cellules embryonnaires.

En environnement « classique », la sève est dispatchée des racines aux branches de façon diffuse (sauf dans certains cas). Une montée circulaire permet une bonne distribution et une montée efficace, ce qui prédestine un peu certain.

Mais dans la plupart des cas, malgré cette montée circulaire, les fibres restent bien droites et fusiformes. Malgré tout, elles ont la capacité, au niveau cellulaire, de modifier leur orientation, si un obstacle se présente comme un chicot mort ou une blessure.

Il a été mis en évidence, il y a quelques années, que même sans stimuli, ces cellules s’inclinent doucement de façon continue au cours de la croissance. Forcément certains laboratoires commencent a se « pencher » sur le sujet. le but étant de modifier génétiquement certaines espèces pour de belles fibres bien droites sans défaut! Spirale.

 

l’arbre torsadé de la forêt peut dormir tranquille, personne ne voudra ni ne pourra le transformer en meuble ! 

 

Les arboristes grimpeurs 

 

Call Now Button