Vert d'Horizon  >  Physique et biologie de l'arbre  >  La feuille tombée et l’arbre

 

 

L’automne, l’hiver est un véritable déplumage en règle pour les arbres à feuilles caducs, c’est l’entrée en dormance !

 

 

 

Quelle feuille ?

 

 

La feuille caduc

 

 

 

La durée de luminosité baissant, comme les températures, l’hiver arrive doucement. Autant de facteurs indiquant à l’arbre qu’il est temps de se mettre au ralenti et de faire migrer ses réserves au chaud.

Drapant ses futurs bourgeons du printemps sous des écailles bien isolantes.

Mais si les branches, les troncs sont protéger par leurs écorces, autant que les racines, il n’en est rien pour la feuille.

Elles sont effectivement très sensibles aux gelées et différences de températures.

Les feuilles ne pouvant plus réaliser leur rôle premier d’usine à sucre, l’arbre s’en sépare, elles meurent.

Par la production d’une hormone végétale, la feuille signale elle même à l’arbre de produire ce petit bouchon obstruant les canaux la reliant au réseau.

Sèches, elle finissent par tombées au sol car elle ne sont plus utiles à l’arbre, dur dur pour elles (d’où l’expression dur de la feuille…. non c’est une blague que j’éliminerai au montage…)

La feuille persistante

 

 

 

L’activité  pour ces arbres est également ralentie dans l’hiver, avec une sève plus épaisse (véritable antigel)

Grace à leurs surfaces recouvertes de cire, ces feuilles résistent aux températures hivernales. Elles sont également plus petites en général (moins d’eau !) et de couleur sombre afin de capter plus facilement la chaleur des rayons solaires.

Certaines feuilles restent malgré tout plus ou moins sensibles suivant le genre.

Ici l’arbre a un autre mécanisme, les feuilles tombent toujours mais pas au même moment, elle peuvent avoir un cycle de trois ans

 

La feuille marcescente

 

 

Entre ces deux types de gestion il existe également les feuilles qui sèchent mais restent sur place attendant mollement que les nouvelles pousses les fassent tomber.

 

Vous comprenez donc que quelque soit le type d’essence, des feuilles tombent de tous les arbres!

 

 

 

Plus utile ? vraiment ?

 

Tout le glucide contenu dans la feuille a migré vers les zones de stockage, avant qu’elle tombe.

Seulement une fois au sol, grâce à sa décomposition, elle reste très utile à votre arbre. C’est un apport important de sel minéraux.

 

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ! (Antoine Laurent Lavoisier)

 

 

Effectivement un parc ne se gère pas comme une forêt, mais si les feuilles tombées vous importunent, épargnez vous donc le dur labeur du ramassage! Il vous suffit de les rassembler au pied de votre arbre l’apport en nourriture pour le printemps le ravira et votre dos s’en souviendra!

 

 

 

Les arboristes grimpeurs

 

 

 

Call Now Button