Vert d'Horizon  >  Comportement de l'arbre  >  La descente de cime

Telle celle des montagnes, nous pratiquons l’ascension de la cime des arbres, mais ici sa descente ne signifie pas forcément que nous l’ayons déjà atteinte!!

 

elagage-abattage-piriac-mesquer-guerande-la-turballe-la-baule-descente-de-cime-vert-dhorizon-4

La cime

Le haut du houppier est ainsi nommé. Cependant une petite discorde entre botanistes et forestiers est encore d’actualité sur la signification des deux mots houppier et cime. Nous ne rentrerons pas dans ce débat ici, une différence entre fût, tronc et branches maîtresses le nourris suffisamment.

Pour nous il s’agit des branches de la périphérie du houppier.

Dans nos forêts ou parcs, il est bien rare que les arbres aient tous le même état sanitaire. De beaux sujets brillent par leur éclatante vigueur, donnant de splendides houppiers, tandis que d’autres laissent voir quelques signes de faiblesse par l’apparition de nombreux bois morts.

Le bois sec de cime

Dans ces configurations de bois mort, il existe plusieurs degrés, qui donnent une idée de l’état physiologique de l’arbre. Cela ne signifie pas forcément faiblesse, mais peut-être aussi résistance voire adaptation.

elagage-abattage-piriac-mesquer-guerande-la-turballe-la-baule-descente-de-cime-vert-dhorizon-1

A n’importe quel moment de sa vie, l’arbre est soumis à des stress très divers. De la blessure par le vent à un épisode de sécheresse, ou l’inverse avec une inondation, et bien d’autres encore.

Pour réagir il a plusieurs cordes (comme l’arboriste grimpeur!) à son arc. Nous avons déjà vu plusieurs de ces fonctions et réactions plus ou moins profondes dans d’autres articles comme le cloisonnement ou le stress hydrique.

Ces réactions peuvent provoquer la formations de rejets ou encore réitérats retardés, sur le houppier déjà en place. Concrètement, l’arbre va laisser apparaitre de nouvelles branches sous les anciennes branches mourantes. Nous appelons ce phénomène la descente de cime.

Suivant l’avancée ou le combat à mener par l’arbre, il peut s’agir simplement de l’extrémité des branches séchantes. Pour d’autres la moitié du houppier complètement sec, voire pour certains le houppier complet, mais avec des rejets au pied du tronc.

elagage-abattage-piriac-mesquer-guerande-la-turballe-la-baule-descente-de-cime-vert-dhorizon-5

L’image donne souvent l’idée d’un arbre condamné. Or dans certains cas rien n’est perdu et l’arbre, grâce à ces nouvelles réitérations, va pouvoir recréer sa forme et reformer les axes nécessaires à son maintien.

elagage-abattage-piriac-mesquer-guerande-la-turballe-la-baule-descente-de-cime-vert-dhorizon-6

C’est la vigueur de ces suppléants qui permettra de juger de l’inéluctabilité de la poursuite de descente de cime.

Que faire ?

Une bonne observation afin de déterminer le stade de la descente et la vigueur de votre arbre. La plupart des solutions préconisées sont constituées par des tailles sanitaires. Exclusivement la coupe du bois mort et surtout pas des rejets, même disgracieux, qui eux permettent une aide précieuse au maintien de la circulation dans l’arbre.

A moins que le diagnostic révèle une sénescence bien présente annonçant la mort prochaine du sujet. En ce cas, seule sa suppression peut garantir contre les risques de chute.

 

N’oubliez pas, tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir! C’est valable pour les arbres autant que pour nous. Ici on dira plutôt: tant que branche verte est là espoir il y a ! (magnifique)

elagage-abattage-piriac-mesquer-guerande-la-turballe-la-baule-descente-de-cime-vert-dhorizon-2

 

Les arboristes grimpeurs vert d’horizon

Call Now Button