Vert d'Horizon  >  Comportement de l'arbre  >  L’écorce incluse

Tous les arbres ne sont pas parfais et parfois fait d’imperfections! l’écorce incluse en est une!

incluse?

Lors de la croissance de l’arbre et de ses axes, les tissus ligneux s’entrelacent. Superposant les couches d’été sur les couches de printemps et les couches du printemps sur les couches de l’été précédent, formant cette belle architecture mouvante.

L’écorce recouvrant le tout suit donc ce mouvement dans ce tissage végétal. C’est ainsi qu’apparaît la ride de l’écorce, compactage du cambium et limite entre le tronc, les charpentières et les axes (ou fourches ou branches comme vous voulez!).

Cette ride est donc renflée vers l’extérieur et évolue suivant la croissance de l’arbre.

Il n’en est pas toujours ainsi, effectivement il arrive que l’écorce à cet endroit soit écrasée par les branches elles mêmes, généralement assez verticales! C’est ainsi qu’au lieu d’avoir une ride vers l’extérieur, elle se retrouve vers l’intérieur et donc incluse ! Gênant l’entrelacement des couches de bois.

 

Dangereuse?

Effectivement ce phénomène rend les charpentières concernées plus dangereuses que les autres. L’écorce ainsi formée va « pousser » vers l’intérieur, exerçant une force entre les deux axes qui se repoussent donc mutuellement

C’est ainsi que même sans vent certaines grosses branches tombent d’un coup sans prévenir (les bougresses!). En général ces chutes sont provoquées par les poussées du printemps ou d’été !

Cette singularité peut apparaître naturellement au cours de la croissance de l’arbre. Cela peut-être aussi dû à un étêtage causé par le vent ou l’action humaine. En ce cas, l’arbre désorganisé, va produire plusieurs rejets à l’endroit de la mutilation. En grossissant ils finissent par se rapprocher et de part leur concurrence, les écorces se rejettent mutuellement. ( et paf le rejet )

L’écorce incluse c’est pour tout l’monde?

L’enclin à ce phénomène est plus ou moins important suivant l’essence, ainsi les peupliers, tilleuls ou encore robiniers (acacia) y sont les plus sensibles.

Inutile d’abattre tous ces arbres sous ce prétexte ! La ride facilement visible permet, en général de repérer la défaillance.

A suivre un choix est donc à faire entre les deux axes, afin de le supprimer. L’arboriste prendra alors toutes les précautions pour respecter l’angle et l’endroit de coupe, et les autres embranchements.

Bien faite, la coupe élimine ce danger et se cloisonne puis se recouvre au fur et à mesure du temps.

La même chose se fait naturellement sans l’intervention humaine, mais mieux ne vaut pas être sous la branche se  déchirant cette dernière ne donnant pas vraiment d’ultimatum !

 

Les arboristes grimpeurs

Call Now Button