Vert d'Horizon  >  Parasites et ravageurs  >  Le Capricorne du Chêne

Que le chêne soit née entre le 22 décembre et le 20 janvier importe peu pour qu’il soit concerné par le capricorne !

 

Cerambix cerdo autrement dit le capricorne:

 

Ce gros insecte à grandes antennes, peut atteindre les 10 cm (hors antennes !), et sa larve aussi d’ailleurs.

Son vol spectaculaire de la fin mai et tout l’été, est sa seule période de vie en extérieur. Il en profite donc pour pérenniser son espèce, c’est le moment ou jamais!

 

 

Le mâle possède des antennes dépassant son corps lorsqu’elles sont en arrière, tandis que celles de la femelle ne dépassent pas le milieu de l’abdomen.

Voilà pour les reconnaitre!

 

La Femelle capricorne pond donc dans l’été dans les anfractuosités de l’écorce ou sur des blessures. Dans tous les cas sur des arbres souvent isolés et en général affaiblis (tailles drastiques répétées, blessures par des engins, écorces grignotées par divers animaux …etc).

C’est parti, les larves apparaissent au bout d’une douzaine de jours et commencent à grignoter l’écorce pour y passer l’hiver. Le printemps suivant, poursuite de leurs galeries toujours plus loin dans le tronc (traversant les barrières de l’aubier).

 

Leur taille atteint déjà 6 cm au bout d’un an !

Et ce n’est pas fini, la larve grossit.. grossit et reste dans le bois creusant inlassablement en s’en nourrissant. Vous imaginez bien que les galeries sont de plus en plus larges.

 

 

 

Sympa le capricorne

 

Cette petite vie dans un garde-manger géant dure environ 3 ans. L’été arrivant la transformation d’environ 5 semaines opère et voici un nouvel adulte qui apparait.

Mais ce capricorne tout neuf ne sort pas encore de l’arbre, il y reste un hiver de plus au chaud.

 

Il en sortira le printemps suivant en passant par les galeries larvaires qu’il devra recreuser sur la fin. Ainsi apparaissent les « trous d’émergences » assez gros pouvant atteindre 2 cm de diamètre.

Son menu, à ce stade est beaucoup plus frugale, le capricorne adulte se contente de sève suintant sur les arbres ou encore de fruits très murs, loin de la voracité xylophage de son enfance.

 

En général l’adulte pond sur le même arbre ou il est né, et son périmètre de dispersion ne dépasse guère les quelques centaines de mètres.

La boucle est bouclée!

 

 

Le chêne et le capricorne

 

Ne font pas forcément bon ménage tout du moins pour le chêne!

Ces galeries l’affaiblissent mécaniquement et le rendent sensible au vent, d’autre part ces « portes » creusées, restent en permanence ouvertes et invitent donc d’autres hôtes malveillants à venir festoyer.

 

 

 

 

Certains arbres se transforment en véritables passoires, au fur et à mesure des années. L’écorce finit par se décoller à certains endroits.

Des parties vivantes finissent par dépérir, les galeries faisant blocage à une bonne circulation de la sève.

On reconnait l’attaque, par ces gros trous caractéristiques avec leurs petits tas de sciure à la base du tronc.

 

 

 

comment faire:

 

L’arbre est malheureusement condamné! Même si de vieux sujets restent en vie de nombreuses années malgré plusieurs générations de capricornes, ils s’en trouvent très fragilisés.

 

 

 

 

Il faut savoir également que cet insecte est protégé ! Et oui, même si sur nos secteurs nous en rencontrons souvent, il en est d’autres où il est très rare, et il a son utilité par sa digestion du bois.

Son secteur de vie n’étant pas vaste et s’attaquant souvent à des chênes isolés, il est facile par l’abattage d’un ou deux arbres d’anéantir une colonie. Tout cela opte en sa faveur pour sa préservation.

En cas de prolifération sur vos chênes de parc, une seule solution, l’abattage et l’évacuation!

 

 

 

N’oubliez pas qu’il ne s’attaque qu’aux arbres affaiblis! Confiez la taille de vos arbres à des professionnels est un bon moyen de ne pas trop pénaliser votre chêne et surtout éviter les tailles drastiques.

 

Les arboristes grimpeurs

Call Now Button